Accueil > Article > Les Poissons

Les Poissons

Les Poissons - Du 19 Février au 20 Mars

Le 15-06-2009

Le poissons est signe d’eau, quatrième signe mutable, douzième et dernier signe du zodiaque. Les poissons sont des êtres réceptifs, souples et sensibles. Il s’agit encore d’un signe double représentant l’homme qui émerge du règne animal.

 

Les Poissons

Du 19 février au 20 Mars.

Troisième signe d’eau, quatrième signe mutable, douzième et dernier signe du zodiaque. Les poissons sont des êtres réceptifs, souples et sensibles. Il s’agit encore d’un signe double représentant l’homme qui émerge du règne animal. Le signe des poissons fait face au signe de la vierge. L’intuition des poissons face à l’intellect de la Vierge.

L’eau symbolise l’émotion, la vie sensible. Mercure est en chute dans ce signe chez qui la pensée est plus globale qu’analytique, plus intuitive qu’intellectuelle. En effet, il communique de manière abstraite ou poétique (Neptune est le maître des poissons) jouant avec sa grande imagination. Ses interlocuteurs ne comprennent pas toujours bien ce qu’ils disent car il faudrait pour eux aller au-delà des mots, au-delà de la logique pour les saisir. La vérité est quelque part entre la forme et le fond et doit être saisie un peu comme on le fait d’un symbole, en procédant par analogie et de manière intuitive. D’ailleurs la musique et la poésie sont des arts qui correspondent bien à sa manière de fonctionner. Ils sont des êtres idéalistes (gouvernés par Jupiter/Neptune) et d’abstraction.


Grands rêveurs a contrario de la Vierge soucieuse du détail matériel, ils créent autour d’eux une ambiance magique. Il n’y a pas de frontière pour eux entre le visible et l’invisible. Les fantasmes sont leurs eaux courantes. Quand ils travaillent à leur signe par le haut, les poissons peuvent se consacrer aux autres directement en se donnant de manière totale. Le sacrifice fait partie de leur personnalité. Avec les poissons on atteint la fin d’un cycle mais on pourrait voir aussi que c’est le dernier avant la résurrection dans le bélier.


La dualité des poissons nous parle de ces deux mondes : l’inférieur symbolisé par la partie émotionnelle et supérieure, symbolisée par l’Esprit. Cette « mort » ou fin de cycle chez les poissons annonce un renoncement ou une abnégation. Ils peuvent en effet être dévoués aux autres et aiment à se sentir utiles. Parfois ils s’enferment dans des attitudes masochistes. Tout comme la vierge d’ailleurs. Mais la Vierge sert le plus petit que soi, tandis que les poissons se dévouent à plus grand que soi. Il y a toujours une aura spirituelle ou mystique  autour d’eux.
S’ils sont gagnés par la peur, ils filent entre les doigts de leurs partenaires et se dérobent complètement ne leur laissant aucune prise.


Parfois, ils stimuleront leur signe opposé la Vierge et deviendront des rationalistes amoraux. Ils sont certes influençables dans la mesure où ils s’imprègnent du monde qui les entoure mais contre toute attente, en s’imprégnant de l’Autre, ils peuvent devenir d’excellents  tacticiens qui utilisent leur réceptivité pour mieux manipuler ceux qui les entourent. Ils sont capables ainsi de véritable opportunisme.

Les correspondances physiologiques des poissons sont les pieds : symbole du passage de la matière à celle de l’esprit. La fibrine du sang. Les grandes épidémies lui sont associées.

Neptune est en domicile dans ce signe et Jupiter est son deuxième maître. Mercure y est en chute et Vénus en exaltation. Ils sont associés à la maison XII
 

équipe Astroriviera