Accueil > Article > La balance

La balance

La balance - Du 23 septembre au 22 Octobre

Le 15-06-2009

La balance est le septième signe du zodiaque, le troisième signe cardinal et le deuxième signe d’air. Comme le symbole qui la représente, elle définit un équilibre que le natif marqué par ce signe cherchera à acquérir tout au long de sa vie.

 

La balance.

Du 23 Septembre au 22 Octobre

Elle est le septième signe du zodiaque, le troisième signe cardinal et le deuxième signe d’air. Comme le symbole qui la représente, elle définit un équilibre que le natif marqué par ce signe cherchera à acquérir tout au long de sa vie.

Penchant un coup à droite, un coup à gauche, on la dira hésitante mais elle n’aspire qu’à atteindre l’équilibre parfait.
Elle est ennemie de l’excès, on la considère d’ailleurs comme une excellente diplomate ou médiatrice. Elle symbolise l’union. Union du masculin et du féminin, c’est pourquoi la maison à laquelle elle est rattachée est celle du couple mais aussi des ennemis car elle est extrêmement consciente des autres parfois au point d’en oublier qui elle est et de fusionner avec eux.

Elle fait de l’autre un complice, un associé jusqu’à ce qu’elle ne le supporte plus et en fasse son ennemi. Dans les deux cas, elle n’est pas satisfaite car son but est celui de la bonne distance. Elle ramène cela de la vierge, un besoin de perfection, d’amour qui vient du lion mais d’amour juste où autrui et l’ego sont bien dosés.
Finalement le but ultime de la balance est d’harmoniser la dualité comme l’avait entrepris la vierge entre fond et forme et d’en faire une loi, de légiférer. Ainsi, la balance est-elle associée aux contrats, aux accords ou aux associations. Il faut garder à l’esprit que chez la balance cet équilibre est toujours instable. La décision se joue sur un fil ténu.
A partir du signe de la balance la dualité existe dans la roue du zodiaque où l’Autre naît. Les signes vont commencer à faire face les uns aux autres.


La balance est face au bélier qui, souvenons nous, représentait l’étincelle de vie, l’énergie vitale proche de l’instinct animal.
Ici au contraire, la balance va mettre en avant toute sa patience pour maîtriser son instinct. La phase de l’homme qui a commencé avec le cancer s’achève avec la vierge et en balance, naît autrui.


Avec pondération, la balance domptera cette violence du bélier afin d’émettre un jugement emprunt de douceur et d’équilibre. Là où le bélier était pionnier, aventurier, la balance est civilisée et raffinée.
Ainsi, les énergies du bélier qui poussent à agir, à oser sont tempérées par les forces vénusiennes et les arguments contradictoires qui s’affrontent en balance. C’est d’ailleurs un grand cas de conscience pour elle d’autant plus que Saturne, maître du temps et de la patience est exalté ici. Il infuse sa sagesse aux natifs. Vénus comme Saturne gouverneront aussi sa sensibilité et notamment la part artistique que la finesse de la balance ne manque pas de développer. Souvent à travers le dessin. Mais cette sensibilité est aussi l’un des attributs principaux du féminin par opposition à mars qui dirigeait le bélier et à travers lui la virilité et l’action. Avec la balance sexualité et féminité s’exacerbent et avec elles, l’amour, l’amour de l’autre et des autres.


Les correspondances physiologiques sont les reins (organe qui tend à éliminer les excédents dans le sang en les expulsant dans l’urine. La balance gouverne tout l’appareil urinaire. Les lombaires (influence de saturne dans ce signe). Vénus gouverne aussi tout le système veineux. Les glandes surrénales sont situées sur la partie supérieure de chaque rein et sont donc aussi gouvernées par la balance.

Le maître de la balance est vénus dans lequel elle est en domicile. Saturne se trouve dans ce signe en exaltation. Le soleil est en chute et mars en exil. La balance correspond à la maison VII, celle des associations.

équipe Astroriviera